Home » Actualité, Bruxelles / Brussel

Actualité, Bruxelles / Brussel 9 fév 2009

Promouvoir des projets architecturaux de qualité:

le Gouvernement dote Bruxelles d’un « Maître Architecte »

L’image d’une ville passe par son architecture, surtout si celle-ci a une vocation internationale. Le Plan de Développement International – PDI prend clairement en compte cette vocation, en mettant en place un processus de recherche de qualité architecturale à la hauteur des ambitions de la Capitale de l’Europe.

Seule manquait une structure qui assure la stimulation d’une politique architecturale cohérente et ambitieuse. C’est chose faite aujourd’hui!

La Région bruxelloise vient de créer une Cellule d’assistance à la maîtrise d’ouvrage publique, qui sera placée sous la direction d’un Maître Architecte, désigné dans les prochaines semaines

Le Maître Architecte devra être une autorité morale certaine et reconnue dans le domaine de l’architecture. Dès qu’il sera en place, et ce pour un mandat de 5 ans, il aura pour mission de définir les lignes stratégiques et pratiques d’intervention de la Cellule d’assistance à la maîtrise d’ouvrage et devra être directement responsable de la politique devant le Gouvernement.

Les tâches du Maître Architecte seront, notamment, d’incarner une ambition architecturale pour Bruxelles, de développer et de diffuser une vision culturelle de l’architecture publique, de stimuler la prise de conscience architecturale générale tant vis-à-vis des maîtres d’ouvrage et des fonctionnaires que du grand public, de sélectionner des projets prioritaires, de mettre en place des processus d’assistance aux maîtres d’ouvrage, de participer aux procédures de sélection des auteurs de projets.

Le Maître Architecte sera choisi via un appel européen. A cet effet, un avis de marché vient d’être publié au Journal Officiel de l’Union européenne et au Bulletin des Adjudications. Les candidatures sont attendues pour le 10 mars 2009.

Concrètement, quand les pouvoirs publics régionaux et communaux voudront entreprendre des travaux sur les espaces ou bâtiments publics, ils feront appel à la Cellule d’assistance à la maîtrise d’ouvrage publique (recours obligatoire pour tous les grands projets régionaux et Beliris, facultatif pour les autres institutions publiques présentes en Région bruxelloise: communes, CPAS,…).

La Cellule permettra aux autorités de monter des projets architecturaux de qualité en les aidant à rassembler les informations utiles, à établir le programme d’architecture, à identifier les enjeux du projet, à trouver les partenaires, à élaborer le budget et à mener à bien une procédure de sélection qualitative d’un bureau d’architecte.

Autre mission dévolue à la cellule: un pôle d’expertise permanente et unique quant à l’intégration de l’art dans l’espace public y sera intégré, afin de favoriser au mieux l’interaction entre l’art, les travaux publics, les espaces verts, le développement urbain et le rayonnement international.

La Cellule d’assistance à la maîtrise d’ouvrage publique sera créée au sein du Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale.

Comme le dit Stéphane Demeter dans l’ouvrage « Bruxelles [dans] 20 ans », le patrimoine architectural de Bruxelles est incontestablement riche et bien conservé; il constitue d’ailleurs une ressource majeure pour la ville. Ses qualités, son échelle, sa densité en font le succès que d’autres villes lui envient. [...] Quant à Bruxelles, elle se doit de valoriser ses atouts et d’en développer d’autres [...]. Une architecture contemporaine de qualité remarquable constitue assurément un enrichissement pour la ville. Mais ce nouvel atout ne peut prendre la place ou remplacer l’autre, il vient compléter et le renforcer dans un dialogue auquel Bruxelles est habitué.

Pour rappel, un certain nombre d’initiatives ont déjà été prises sous cette législature pour garantir des projets urbanistiques de qualité: l’organisation de concours d’architecture internationaux pour le réaménagement des places Flagey et Rogier, le parc des Brigittines, les plaines de jeux, Park Design; la mise en place de formations Pyblik en gestion de projets;  et enfin la réalisation d’un vade-mecum sur la commande d’architecture publique à Bruxelles.