Home » Le fil..., à la une

Le fil..., à la une 15 juil 2011

Le gouvernement bruxellois a présenté son bilan annuel à la presse

Ce jeudi 14 juillet, l’ensemble des membres du Gouvernement bruxellois était réuni afin de dresser le bilan de l’année écoulée. Les 5 Ministres et 3 Secrétaires d’État ont passé en revue les décisions marquantes prises dans le cadre de leurs compétences respectives.

Charles Picqué: “Dans cette période de tensions communautaires, il est essentiel de montrer que le Gouvernement  travaille et prend des mesures phares pour répondre aux enjeux bruxellois.

Le fil rouge qui a tendu mon action cette année a été de développer des politiques permettant de répondre aux besoins que l’essor démographique va engendrer.

2 chiffres sont parlants :

1/ l’offre scolaire :  si on ne fait rien, en 2015,  il manquera 7.000 nouvelles places dans le maternel, 11.000 dans le primaire !

2/ Quant au logement, la dernière actualisation des perspectives démographiques pour Bruxelles évalue la croissance à 14.000 habitants par an, cela signifie une augmentation annuelle de quelque 7.000 ménages et dès lors un besoin équivalent en logements supplémentaires.

C’est pourquoi, j’ ai décidé de concentrer mon action sur ces 2 axes : développer l’offre scolaire par la création de 3500 places supplémentaires dès la rentrée 2012 dans le fondamental et permettre aussi le développement de logements et d’équipements publics là où il le faudra le plus; c’est l’objectif  du  PRAS démographique.

Parallèlement, nous avons lancé le NEW DEAL, la nouvelle donne pour l’emploi et la formation des jeunes Bruxellois.

Bilan de l’action du Gouvernement FR

Bilan de l’action du Gouvernement NL

Reportage Télé Bruxelles


Le fil rouge qui a tendu mon action cette année a été de développer des politiques permettant de répondre aux besoins que l’essor démographique va engendrer.

2 chiffres sont parlants :

1/ l’offre scolaire : si on ne fait rien, en 2015, il manquera 7.000 nouvelles places dans le maternel, 11.000 dans le primaire !

2/ Quant au logement, la dernière actualisation des perspectives démographiques pour Bruxelles évalue la croissance à 14.000 habitants par an, cela signifie une augmentation annuelle de quelque 7.000 ménages et dès lors un besoin équivalent en logements supplémentaires.

C’est pourquoi, j’ ai décidé de concentrer mon action sur ces 2 axes : développer l’offre scolaire et permettre aussi le développement de logements et d’équipements publics là où il le faudra le plus. ( c’est l’objectif du PRAS démographique )