Home » Le fil..., à la une

Le fil..., à la une 30 nov 2011

450 nouveaux logements bruxellois par la reconversion de bureaux vides

Le résultat de l’appel à projets pour la reconversion de bureaux obsolètes permettra la création de
450 nouveaux logements

En juin dernier, sur proposition de Christos Doulkeridis, Secrétaire d’Etat au Logement, en collaboration avec Charles Picqué, Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé de l’Aménagement du territoire, le Gouvernement bruxellois lançait un appel à projets pour la conversion en logements de bureaux obsolètes ou inoccupés. Concrètement, sur les 11 dossiers rentrés, 8 ont été sélectionnés. Ces 8 projets représentent quelques 450 logements.

La pratique de la transformation de bureaux en logements présente donc de nombreux avantages :
-        la production de logements supplémentaires par reconversion de bureaux permet d’épargner du terrain à bâtir, qui se fait de plus en plus rare, et cher, en Région de Bruxelles-Capitale ;
-        elle permet de récupérer les structures des immeubles, le plus souvent en béton, évitant un gaspillage considérable de ressources et d’énergie, ainsi que de nombreux transports de matériaux et de déchets dans la ville
-        elle réhabilite des immeubles désaffectés, qui sont ou deviendraient des chancres ;
-        enfin, la reconversion peut contribuer à réintroduire de la mixité fonctionnelle dans des quartiers administratifs, en y restaurer un caractère vivant et urbain.

De quoi répondre aussi, partiellement, au défi démographique bruxellois. Pour Charles Picqué : « Vu la raréfaction croissante des terrains non bâtis constructibles,   la reconversion d’immeubles désaffectés et la reconstruction de la ville sur elle-même  présentent à moyen terme  un gisements intéressant de  nouveaux  logements ».

Lire le communiqué FR

Persbericht