Home » Le fil..., à la une

Le fil..., à la une 19 déc 2011

Charles Picqué condamne fermement les actes de vandalisme survenus ces derniers jours à Matonge

Certes, le Ministre-Président reconnaît le droit des manifestants d’exprimer leurs désaccords sur la légalité de l’élection au Congo et leur soutien à Mr Tshisekedi, mais il condamne avec une énorme fermeté les dégradations et actes de vandalisme qui ont émaillé les manifestations ces derniers jours.

Il est inacceptable que certains profitent de ces rassemblements politiques pour causer de tels dommages . Ces actes sont d’autant plus inadmissibles qu’ils ont lieu à un moment économiquement très difficile, en pleine crise économique, dont les commerçants ont été frappés de plein fouet. La période des fêtes est on le sait un moment crucial pour tous les commerçants qui ont souvent engagé toutes leurs économies pour ouvrir leur commerce et comptent particulièrement sur la période de fêtes car elle contribue pour une grande part à leurs chiffres d’affaires annuel.

Ces actes brutaux doivent être condamnés avec la plus grande fermeté. Charles Picqué rappelle que tout doit être fait pour garantir la sécurité des biens et des personnes. Cette période de fêtes doit être une période de répit. Charles Picqué espère que la sérénité gagnera tout un chacun, mais rappelle qu’il ne sera question d’une quelconque indulgence devant des actes de destruction gratuite qui n’ont rien à voir avec l’expression légitime d’une opposition politique.

Pour Charles Picqué enfin, une ville multiculturelle comme Bruxelles, fondée sur le vivre ensemble des communautés ne peut tolérer de tels incidents violents et répétés pour des événements politiques ayant eu lieu dans un pays étranger.