Home » Actualité, Le fil..., à la une

Actualité, Le fil..., à la une 24 mar 2009

Les 3 Ministres-Présidents se rencontrent pour évoquer l’emploi et la formation des Bruxellois

23-03-2009Hier midi, à l’initiative de Charles Picqué, les 2 Communautés du pays (française et flamande ) se sont rencontrées avec les partenaires sociaux , pour évoquer les synergies emploi-formation qu’il faudra encore renforcer à Bruxelles

A la table des discussions:

les 3 Ministres-Présidents : Charles Picqué Rudy Demotte, Kris Peeters, mais également Benoît Cerexhe, Marc Tarabella, Françoise Dupuis, Christian Dupont, Guy Vanhengel et le représentant de Franck Vandenbroecke

Au menu de ces discussions:

Comment relever le défi du chômage des jeunes en améliorant notamment la qualification de ceux-ci

La concurrence économique avec les autres pays et l’augmentation du chômage des jeunes ont incité le Gouvernement bruxellois à mobiliser tous les niveaux de pouvoir pour relever ce défi!

quelques chiffres:

  • Bruxelles est le 1er bassin d’emplois du pays: 680.000 emplois
  • plus de 40.000 emplois ont été créés sous cette législature
  • 53% de l’emploi est occupé par des personnes ayant un diplôme universitaire ou équivalent (contre 35 % dans les 2 autres Régions)
  • La Région bruxelloise est la plus jeune du pays ( 37 ans d’âge moyen) .
  • Il y aura 170.000 Bruxellois en plus en 2020 !

Les défis de demain sont immenses:

Il faudra plus de places dans les écoles, mieux former les jeunes qui entrent massivement sur le marché de l’emploi, etc…

Le Gouvernement n’a pourtant pas chômé sous cette législature:

  • 6.500 chèques langues en 2008

  • les écoles techniques et professionnelles ont été rééquipées

  • on a créé 12 centres de formation à la pointe dans les secteurs aussi divers que l’ horeca, les nouvelles technologies, l’industrie,

etc…

Et l’avenir?

Chacun s’est engagé à investir plus que jamais dans la formation, l’apprentissage des langues, les stages en entreprise, etc

Chaque niveau de pouvoir a compris l’intérêt de travailler avec Bruxelles; «  les affaires de Bruxelles sont aussi nos affaires »

Cette réunion sera suivie par la mise en place d’une plate-forme d’échanges permanents.

Charles Picqué, s’est réjoui de cette réunion, dont la démarche s’inscrit dans le fédéralisme de coopération qu’il appelle de ses vœux depuis toujours .