Home » Actualité, Le fil..., à la une

Actualité, Le fil..., à la une 21 mai 2012

Le PRAS démographique pour répondre à l’essor démographique

Bruxelles est au cœur d’une préoccupation essentielle, à savoir: comment gérer au mieux l’affectation des ressources «territoire» dans un espace géographique limité?

Cette question est devenue d’autant plus cruciale suite aux projections démographiques qui évaluent une croissance de 14.000 habitants supplémentaires par an pour les 10 années à venir.
En analysant les disponibilités foncières sur tout le territoire régional, et en considérant les terrains encore disponibles et les grands projets de logement en cours, le potentiel net ne permet de répondre qu’à l’accueil de +/- 77.000 habitants. Ce qui est évidemment insuffisant par rapport aux projections démographiques.

Au vu des besoins de logements auxquels la Région est appelée à faire face, le Ministre-Président, Charles Picqué a donc décidé de modifier le Plan régional d’Affectation du sol. Baptisé « PRAS démographique », cet instrument de planification s’attache essentiellement à répondre au défi de l’essor démographique et au double constat d’une pénurie de logements et d’un besoin urgent en infrastructures scolaires.

Cette modification du PRAS propose donc d’autoriser une mixité fonctionnelle au sein de certaines zones monofonctionnelles  telles que les zones d’industries ou encore les zones administratives.

A côté de la réponse à l’essor démographique, l’arrêté d’ouverture du PRAS adopté en janvier 2011 vise également à permettre la mise en œuvre du PDI, et particulièrement des deux zones stratégiques que sont Delta et le Heysel.

Pour Charles Picqué : « Avec le futur PRAS, nous serons à même de répondre à l’arrivée de 100.000 nouveaux habitants supplémentaires. Créer du logement, c’est répondre à un besoin social. Si les pouvoirs publics ne trouvent pas de réponse à la nécessité de proposer un logement décent à tous, nous risquons d’assister à un accroissement de la dualisation sociale, ce qui serait désastreux. Des logements sont par conséquent indispensables si l’on veut assurer l’autonomie sociale des habitants de cette ville.”

Le discours de Charles Picqué – toespraak lezen

Powerpoint- PRAS démographique