Home » Communiqués de presse, Le fil...

Communiqués de presse, Le fil... 27 déc 2012

Une exposition itinérante de la Région de Bruxelles-Capitale met à l’honneur les plus belles réalisations de l’architecte Victor Horta

Pour la première fois, une exposition itinérante de la Région de Bruxelles-Capitale met à l’honneur les plus belles réalisations de l’architecte Victor Horta, inscrites sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco.

Créée en septembre 2012, à l’initiative du Ministre-Président Charles Picqué, en charge des Monuments et Sites, l’exposition « Aux Sources de l’Art Nouveau – Victor Horta et Bruxelles » est présentée depuis octobre 2012 à Washington DC, dans le Centre pour l’Architecture (DAC) de la capitale des Etats-Unis.

Cette exposition a en effet pour vocation première de promouvoir à l’étranger les trésors Art nouveau de Bruxelles. Après Washington, elle sera d’ailleurs visible en Chine, dans le cadre du Salon du Livre de Tapei, au mois de février. « Aux sources de l’Art Nouveau » a déjà attiré un bon millier de visiteurs  à Washington.

L’exposition

Composée de 27 panneaux bifaces, « Aux sources de l’Art Nouveau – Victor Horta et Bruxelles » présente à la fois l’architecte, ses quatre réalisations inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco (Hôtels Tassel, Solvay et Van Eetvelde ainsi que la maison personnelle de l’architecte), la saga de l’Hôtel Aubecq (démoli dans le courant des années 1950, mais dont une partie des façades, telle un puzzle géant, a été récemment réassemblée), et donne également la mesure de l’empreinte du maître à Bruxelles et du raz-de-marée artistique que fut l’Art nouveau dans la Capitale de la Belgique, qui détermine encore largement les quartiers 1900 de la ville.

Des photos récentes présentent les œuvres, qui plongent le visiteur au sein de l’œuvre enchantée du maître. Celles-ci sont complétées de plans et de coupes, qui permettent de saisir au mieux l’originalité des ordonnancements voulus par Victor Horta.

Des « petites phrases » tirées pour la plupart des Mémoires d’Horta (1939) jalonnent chaque panneau et permettent des contrepoints savoureux aux images, comme par exemple : «On parle aujourd’hui de « révolution esthétique » : c’est à mourir de rire. » (Victor Horta, Mémoires, 1939).

Cette exposition itinérante est présentée en quatre langues : français, néerlandais, anglais et allemand Elle a été réalisée par la Direction des Monuments et des Sites (www.monument.irisnet.be) de la Région de Bruxelles-Capitale, en partenariat avec VISITBRUSSELS, l’office de tourisme bruxellois. L’Art Nouveau est en effet une des thématiques importantes de l’offre touristique bruxelloise. Des promenades, visites guidées et randonnées cyclotouristiques sont organisées très régulièrement (www.visitbrussels.be).

Bruxelles et l’Art Nouveau

Siège des institutions européennes, Bruxelles s’impose par son grand intérêt architectural, avec plusieurs ensembles présents sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, dont la fameuse Grand-Place. Y sont également inscrits cinq réalisations majeures de l’Art nouveau, à savoir quatre hôtels particuliers de Victor Horta, auquel est consacrée cette exposition, et le Palais Stoclet, paradigme de la Sécession viennoise.

À la fin du XIXe siècle, l’Art nouveau règne à Bruxelles comme un moment d’exception. Le paysage urbain qui se crée alors est encore pleinement perceptible aujourd’hui, faisant de Bruxelles un lieu incontournable pour tous les amoureux des villes et de l’architecture. Comme Barcelone ou Glasgow, Bruxelles s’impose comme l’une des grandes capitales de l’Art nouveau. Qui mieux que l’architecte Victor Horta (1861-1947), chef de file bruxellois de ce courant fascinant et paneuropéen, pouvait en être l’ambassadeur ?

Lire la suite du communiqué

Persbericht