Home » Le fil..., à la une

Le fil..., à la une 25 mar 2013

Le PRAS démographique pour répondre à l’essor démographique

Les politiques à mettre en œuvre en matière d’aménagement du territoire sont marquées ces dernières années par la nécessité de répondre aux défis découlant de l’essor démographique.

En analysant les disponibilités foncières sur tout le territoire régional, il est apparu que, sans modification du PRAS, en considérant les terrains encore disponibles et les grands projets de logement en cours, le potentiel net ne permettra pas de répondre à l’accueil des nouveaux habitants.

La modification partielle du PRAS, que l’on a qualifiée de “PRAS démographique” est donc une première réponse à apporter aux besoins des futurs Bruxellois en terme de logements et d’équipements.

Après avoir été soumise aux procédures de consultation publique, la modification partielle du PRAS a été approuvée par le Gouvernement bruxellois ce jeudi 21 mars.

Le Ministre-Président Charles Picqué en a présenté les grandes lignes ce matin à l’occasion d’une conférence de presse.

Très globalement, parmi les axes principaux de cette modification partielle du PRAS figurent:

  • l’introduction de la possibilité de construire du logement dans les zones administratives, au même titre que du bureau ;
  • la création d’une nouvelle zone urbanistique, la ”ZEMU” (zone d’entreprises en milieu urbain), au sein de laquelle le gouvernement bruxellois mise donc sur l’intégration urbaine des fonctions.

L’autre objectif de cette modification partielle du PRAS est la réalisation du ‘‘Plan de Développement International”, en proposant des modifications d’affectation du sol pour deux sites stratégiques: Delta et le plateau du Heysel.

Parmi les nouveautés, le Gouvernement bruxellois a décidé d’adopter parallèlement à la modification du PRAS un nouvel arrêté relatif aux charges d’urbanisme afin de permettre la recherche d’une mixité sociale.

Puisque le type de logement ne peut être précisé au travers du PRAS, la recherche de mixité sociale devait se retrouver au travers d’autres instruments réglementaires que le PRAS.

Ce nouvel arrêté propose désormais une nouveauté, à savoir que le demandeur du permis puisse dès le dépôt de sa demande proposer sa charge afin qu’elle fasse partie intégrante du projet.

Dernière étape du Pras

Le Conseil d’Etat devrait se prononcer d’ici un mois sur le projet.

Le Pras démographique – Demografisch GBP

PRAS démographique- présentation Powerpoint