Home » Communiqués de presse, Le fil..., à la une

Communiqués de presse, Le fil..., à la une 22 avr 2013

Reyers: un projet de ville et un pôle média avec la RTBF et la VRT

A l’initiative du Ministre-Président Charles Picqué, le Gouvernement bruxellois a approuvé ce 18 avril 2013 une série d’adaptations au Schéma directeur Reyers approuvé initialement en décembre 2010.

Cette décision [soumise aux CA de la RTBF et de la VRT ce 22 avril 2013] fait suite au dialogue constructif intervenu avec la VRT et la RTBF en vue de prendre en compte leurs nouvelles stratégies immobilières. Début 2012, la VRT avait en effet annoncé vouloir rationaliser l’implantation de ses installations et lancé un appel au marché dans la perspective d’une éventuelle relocalisation ailleurs que sur le site Reyers. Dans la foulée, et compte tenu de la disposition des bâtiments actuels, la RTBF entrait elle aussi dans une réflexion sur sa situation.

Le Ministre-Président Charles Picqué a souhaité saisir cette opportunité pour faire évoluer la stratégie de développement du site Reyers vers un projet d’envergure plus métropolitain. Le nouveau projet permet le maintien de la VRT et de la RTBF sur le site Reyers tout en rencontrant des objectifs régionaux touchant notamment au renforcement du pôle media, à la construction de logements et d’équipements et à l’aménagement d’un parc de stature régionale. Il a dès lors chargé l’auteur du Schéma directeur de redéfinir une stratégie dans le cadre d’un dialogue constant avec la VRT et la RTBF. Ce travail, dont les étapes déterminantes ont été franchies entre le mois de janvier 2013 et la décision intervenue ce 18 avril, a pu être mené avec le soutien des bouwmeesters bruxellois et flamand (Olivier Bastin et Peter Swinnen) et de l’ADT (Agence de développement territorial) ainsi qu’avec la commune de Schaerbeek.

Cette étude de (re)définition a donc débouché sur une série de propositions fondées sur le postulat d’une rationalisation des surfaces occupées par la VRT et la RTBF : de 189.000 m² occupés aujourd’hui par celles-ci, on passerait à un total de 95.000 m² pour les sièges des 2 télévisions, soit 55.000 m² pour la VRT et 40.000 m² pour la RTBF. Ceux-ci seraient implantés sur le milieu du site afin de profiter de sa topographie et de pouvoir implanter en sous-sol des fonctions nécéssitant des conditions d’exploitation particulières,  comme les studios.

Cette stratégie permet également d’imaginer une densification importante du site tout en augmentant  les surfaces dédiées aux espaces publics et au parc. L’étude de définition met en évidence un potentiel constructible de 425.000 à 450.000 m² au total dont 55% de logements et 10% de commerces, le solde étant affecté aux équipements et à de l’activité économique prioritairement liés au renforcement du pôle media. A cet égard, une étude réalisée parallèlement à l’étude urbanistique démontre la pertinence d’une stratégie visant la réalisation d’une vraie Cité des médias réunissant des institutions d’enseignement, des équipements et des entreprises sur un site revalorisé et extrêmement bien situé.

Charles Picqué se réjouit de la décision des Conseils d’administration de la VRT et de la RTBF (réunis cet après-midi) de maintenir leurs activités sur le site REYERS. Il salue la qualité du dialogue intervenu qui a permis de faire évoluer le Schéma directeur Reyers vers un projet métropolitain alliant mixité fonctionnelle, espaces publics de qualité et stratégie économique. La mise en œuvre du projet fera dès maintenant l’objet d’une concertation avec toutes les parties concernées en vue de la construction des nouveaux sièges des télévisions d’ici 2019.

Persbericht