Home » !!, Bruxelles / Brussel, Le fil..., Politique général, à la une

!!, Bruxelles / Brussel, Le fil..., Politique général, à la une 16 juil 2009

« Un développement régional durable au service des Bruxellois »

image-2331

Charles Picqué et les négociateurs ont conclu l’accord de Gouvernement pour les 5 prochaines années

C’est sous la houlette du formateur Charles Picqué et après 9 jours de discussions, – parfois tendues, souvent animées, mais toujours constructives-, que les négociateurs des 6 partis de la coalition sont parvenus à sceller l’accord de Gouvernement bruxellois pour les années 2009 à 2014.

Ce document de plus de 80 pages appelé « Un développement régional durable au service des Bruxellois » a été adopté peu avant minuit le 10 juillet, le jour de … la Saint Olivier.

Divisé en 7 chapitres, ce programme d’actions est articulé autour d’une ambition: affronter avec une vision solidaire et durable de la ville les 5 défis qui attendent Bruxelles, à savoir : le défi de l’essor démographique; celui de l’emploi et de la formation, le défi environnemental, le défi de la lutte contre la dualisation de la ville et enfin, le défi de l’internationalisation qui constitue plus que jamais la vocation de Bruxelles.

Pour y parvenir, 3 idées-force traversent ce document:

1°faire de l’alliance emploi-environnement un axe majeur du projet de ville afin de répondre tant aux défis climatiques qu’aux défis de l’emploi, particulièrement chez les jeunes.

Cette alliance se déclinera dans l’ensemble des mesures prises, que ce soit dans le logement, l‘éco-construction, la mobilité, les déchets, les économies d’énergie, le tourisme,…

2° un Pacte Croissance Urbaine Durable sera signé avec les parteniares sociaux pour stimuler considérablement l’offre en matière de construction durable à Bruxelles.

Ce pacte accordera une attention particulière à la formation professionnelle – toutes filières confondues -, à l’accompagnement des entreprises/des entrepreneurs, à la problématique de la labellisation, à la poursuite de la stimulation de la demande, à l’exemplarité des pouvoirs publics et à l’accès au financement.

3°Le développement économique et l’amélioration du cadre de vie à Bruxelles fera l’objet d’un nouveau Projet Régional de Développement Durable (PRDD)

Ce nouveau PRDD aura comme ambition centrale :

-d’augmenter le nombre de logements publics de qualité à vocation sociale et avec des standards de consommation énergétique performants.

- de poursuivre la rénovation et l’amélioration de la convivialité de l’espace urbain.

- de diminuer de 30 % ses émissions de CO2 à horizon 2025.

Pour Charles Picqué, « ce texte porte un projet ambitieux qui se veut cohérent mais aussi réaliste compte tenu des contraintes financières » .

La Région doit en effet faire face à une grave détérioration de ses finances à la suite de la crise économique et financière; une détérioration aggravée par le sous-financement structurel de la Région.

« Aujourd’hui, Bruxelles est à un tournant » a rappelé Charles Picqué ; il faudra obtenir de l’Etat fédéral un refinancement structurel de la Région bruxelloise qui pèse 20 % du PIB et offre quelque 680.000 emplois aux travailleurs !

Que contient l’accord ?

Emploi et formation: multiplication des formations, en particulier en langue et pour les jeunes, et des premières expériences professionnelles; revalorisation des équipements des écoles techniques et professionnelles; renforcement du dispositif personnalisé d’accompagnement des demandeurs d’emploi (le CPP sera rendu obligatoire aux moins de 25 ans )

Economie: initiatives pour exonérer certaines entreprises qui viennent s’installer dans les quartiers fragilisés et qui y créent de l’emploi ; soutien accru aux Bruxellois qui désirent développer un projet entrepreneurial dans tous les quartiers; iimplantation d’un centre commercial sur le plateau du Heysel, etc

logement: encadrement des loyers: des grilles de référence de loyers par quartier seront établies, le parc de logements publics sera augmenté afin que dans les 10 années à venir 15% de logements de qualité à gestion publique et à finalité sociale sur le territoire de toutes les communes, le Plan Logement sera poursuivi, l’offre de logements accessibles aux revenus moyens sera amplifiée, etc…

environnement: Objectif de réduction de 30% de gaz à effet de serre pour 2025, tarification progressive de l’électricité et du gaz, les limiteurs de puissance pour les personnes en défaut de paiement passeront de 6 à 10 ampères, le partenariat public-ménage permettra de préfinancer la rénovation énergétique du logement , intervention préférentielle des primes Energie dans les zones fragilisées, le prêt vert social sera renforcé , etc…

mobilité : Objectif de réduction de 20% de la charge de circulation via notamment la promotion du vélo et l’amélioration des fréquences, de la régularites immédiatement avec l’Etat fédéral pour financer son extension vers le Nord-Ouest et le Nord-Est de Bruxelles, avec une priorité à l’étude de la prolongation du pré-métro et métro à Schaerbeek et à Uccle et du passage du métro à Evere

aménagement du territoire L’effort de rénovation urbaine des quartiers fragilisés sera poursuivi et la recherche de mixité dans le logement renforcée, la valorisation des zones stratégiques pour le développement international de Bruxelles sera étudiée dans l’intérêt premier des habitants, les Contrats de quartiers intégreont un volet énergétique et environnemental, le rôle et la place du canal dans la ville sera repensé afin d’en faire dans sa partie centrale un lien de convergence urbaine, …

Anticiper le défi démographique: pour ce faire, le Gouvernement bruxellois mettra en place un « Plan 2010-2020 de l’Enfance et de la Jeunesse » comprenant des mesures en matière d’enseignement, de formation en langue, d’activités extra-scolaire, de première expérience professionnelle, d’accès à la culture, à la mobilité ou à un logement décent., etc …

Des services publics efficaces au service des Bruxellois: parmi de nombreuses mesures, limitation à 25% par groupe politique et globalement le nombre de parlementaires autorisés à exercer simultanément la fonction de bourgmestre, échevin ou président de CPAS à partir de 2014. En outre, un groupe de travail sera chargé de remettre dans les deux ans un rapport sur la répartition des tâches communes-Région dans le souci d’une gestion régionale cohérente et pourra étudier par exemple la rationalisation des limites communales.


Télécharger le document complet (pdf)